Ultime Notizie

Sgombero?

Diario

barricate in triboniano

Oggi, all’alba, centinaia di agenti in tenuta antisommossa si sono presentati alle porte del campo rom di via Triboniano a Milano. Obiettivo della missione: lo sgombero di alcune famiglie, l’ennesimo dopo quelli avvenuti nella scorsa settimana.
Certi di poter “vincere facile”, hanno aspettato la partenza dell’autobus che porta i bambini a scuola e poi si sono messi al lavoro. Ma, questa volta, hanno avuto una brutta sorpresa… auto in fiamme, barricate con cassonetti, bombole del gas e, soprattutto, un’intera comunità mobilitata. E lo sgombero, per oggi, non si è fatto.

Ascolta la diretta trasmessa questa mattina da Radio Blackout:

Leggi l’intero report del Comitato antirazzista milanese e i prossimi appuntamenti.

Leggimi in francese.

A Milan, le mercredi 12 mai, devait avoir lieu l’évacuation de plusieurs familles Roms qui habitent dans le campement de la via Triboniano. La énième évacuation depuis 3 ans avant l’évacuation totale prévue pour fin juin.
Cette fois, contrairement à d’habitude, un autre ton a été donné. Les centaines de flics et autres agents en tenue qui étaient présents autour du camp dès l’aube ont attendu que les enfants prennent les bus qui les emmènent à l’école puis ils sont entrés dans le camp pour faire leur sale boulot. Mais, ce mercredi, ce qui les attendait était un peu différent : voiture en flamme, barricades faites avec les poubelles et des bouteilles de gaz et toute la communauté du camp mobilisée pour ne pas les laisser faire.
Les flics ont du repartir et la préfecture a pu obtenir le démantèlement de la barricade seulement après que toutes les forces de l’ordre aient quitté le secteur .
Suite à cela, toutes les tentatives de division des médiateurs et autres gestionnaires de la misère humaine qui travaillent sur le camp, et qui depuis des années divisent les Roms en essayant de faire en sorte que même ceux qui n’ont pas d’autre endroit pour vivre quittent le camp le plus tranquillement possible pour le 30 juin, ont échoué.
Ce jour là à Milan la peur a commencé à changer de camp ! Peut-être le début d’une nouvelle histoire après 3 ans de persécutions, harcèlements et soumissions…

macerie @ Maggio 13, 2010

Spiacente, al momento l’inserimento di commenti non è consentito.